Vers le diagnostic augmenté ?

A l’occasion du congrès français de l’hémostase 2021 (GFHT-CoMETH), Matthieu Stoll notre statisticien, a présenté ses travaux « interface pour le diagnostic de la thrombopénie induite par l’héparine (TIH) par cytométrie en flux et intelligence artificielle (IA) : vers le diagnostic augmenté ? ».

Le travail présenté explore l’intérêt du diagnostic augmenté à travers l’IA et dans ce cas précis pour le diagnostic fonctionnel de la TIH par cytométrie en flux. En effet, Le diagnostic de la TIH est compliqué à établir et la cytométrie en flux peut aider en fournissant un grand nombre de données à partir d’un échantillon de sang.

L’IA est un excellent outil pour classer et donc un excellent outil pour exploiter les nombreuses données brutes générés par la cytométrie en flux. Chez Emosis, nous avons donc élaboré un modèle d’IA permettant de classer ces données pour discriminer entre échantillon TIH + et TIH -. Cet outil rapide et performant permet d’améliorer la spécificité et sensibilité du test diagnostic et de limiter l’influence de l’opérateur. Ce modèle a ensuite été intégré dans une interface, pour permettre une utilisation simplifiée et opérateur indépendant.

Le principal bénéfice est, pour le clinicien, une aide supplémentaire l’établissement du diagnostic grâce à l’exploitation enrichie des données collectées.

C’est une première étape et Emosis continue ses investigations pour améliorer cette plateforme et ainsi progresser vers le diagnostic augmenté.

Pour connaître les détails de cette présentation, nous vous invitons à découvrir la vidéo :

Vers le diagnostic augmenté ? | GFHT-CoMETH | Emosis - YouTube